Logements

Logements

Résidence Grand Huit (étape 2), 1260 Nyon

HISTORIQUE / SITUATION

À la rue de la Morâche, la seconde étape de construction de la Résidence Grand Huit marque l’aboutissement d’un projet architectural établissant un lien avec le centre de Nyon, au-delà du chemin de fer. Reprenant l’ordre contigu prévu par le plan général d’affectation pour prolonger les caractéristiques du centre historique, le bureau Mangeat Wahlen et associés a proposé et conçu un nouveau front bâti qui s’inscrit dans la continuité de la rue en s’ouvrant à l’arrière sur un jardin. L’exécution du projet, prévue en deux temps, a été confiée à l’Entreprise Totale Induni. La première étape de travaux avait permis l’édification d’une première partie de bâtiment en lieu et place d’un garage avec station-service.

La seconde étape, entamée après la mutation du central téléphonique Swisscom, comprend les travaux de démolition de l’ancien immeuble Swisscom et la construction de la fin du bâtiment. Terminé en été 2020, l’ensemble offre désormais, proche du centre et avec un accès facile à la gare et à l’autoroute, une centaine de logements et des surfaces de commerces et d’activités.

PROGRAMME / PROJET

L’entreprise Swisscom avait vendu ses deux parcelles en se réservant le droit de maintenir un nouveau central en sous-sol et d’occuper des surfaces du rez-de-chaussée. Les logements sont répartis sur sept étages, les surfaces d’activités et de commerces occupentle rez-de chaussée et le parking est aménagé en sous-sol. La partie réalisée lors de cette 2e étape compte 35 appartements, 30 studios et 4 commerces. Elle s’accole à celle de l’étape 1 pour former un seul bâtiment à base trapézoïdale. Jouant avec la déclivité du terrain, le projet propose la création d’un grand emmarchement qui assure la continuité spatiale et visuelle entre la rue qui se dérobe et le rez-de-chaussée commercial. Dans les étages, deux types de logements reflètent la position caractéristique de l’immeuble entre rue et jardin : de grands studios sur rue, desservis par des coursives extérieures, et des appartements de 2,5 à 4,5 pièces côté jardin, prolongés par des balcons ou des terrasses généreusement arborés. Marquant l’angle et jouant un rôle de pivot, le grand escalier hélicoïdal distribue les coursives, entoure élégamment l’ascenseur et s’inscrit dans la rue en un geste sculptural fort.

RÉALISATION

Le maintien des installations Swisscom sur le site – la conservation d’un ancien local sous le nouveau bâtiment – a nécessité la prise de mesures drastiques durant les 18 mois de chantier : aucune vibration, ni eau, ni poussières ne devaient affecter ces installations, avec une exclusion absolue de coupures électriques et de pannes durant certaines périodes dites« Frozen Zone ». À cette contrainte s’est ajoutée celle du site, le chantier étant en contact direct avec la première partie construite et déjà occupée par des locataires. Des travaux spéciaux comme la pose de parois moulées et de pieux ont précédé l’édification du volume avec des murs porteurs en béton armé et en béton armé préfabriqués. Un béton blanc qui se décline aussi en longues coursives côté rue pour protéger une façade de bois et de verre, en balcons aux gardecorps en verre pour rythmer la façade ouest et en gradins pour donner accès à l’édifice. Labellisé Minergie, le bâtiment exprime avec force et clarté l’entrée dans la ville.