Logements

Logements

Saint-Germain, 1030 Bussigny-près-Lausanne

HISTORIQUE / SITUATION

Au centre de la localité, sur une parcelle de 2 800 mètres carrés, anciennement occupée par une ferme en partie désaffectée et par une villa, la commune de Bussigny-près-Lausanne prévoyait l’édification d’une construction à vocation mixte. C’est donc deux bâtiments qui viennent d’être mis en service offrant 40 logements destinés à la location, ainsi que des surfaces commerciales au rez-de-chaussée réunissant une agence bancaire, un centre hospitalier et une crèche.

CONCEPT

Pour ce projet situé au cœur de Bussigny, l’accent a été mis sur l’intégration urbanistique au sein de la localité, sachant qu’il jouera un rôle prépondérant dans l’organisation centrale de la commune. Les typologies de construction respectent l’environnement déjà bâti et se conforment aux alignements définis dans le plan de quartier « Saint-Germain Nord », c’est-à-dire sur les axes des rues de Saint-Germain et des Collèges. Dans le cadre du développement du centre de la commune, la Municipalité envisage de modifier le carrefour devant les bâtiments et d’y réaliser une zone de rencontre.

PROJET

Les deux bâtiments réunis par un sous-sol commun affichent quatre niveaux sur rez-de-chaussée. Les appartements situés dans les étages vont du 2 au 4,5 pièces et jouissent de tout le confort moderne. L’ensemble est complété par un grand parking souterrain se déployant sur deux niveaux. Les façades des bâtiments sont équipées de garde-corps thermolaqués avec barreaudages inclinés. À la demande de la commune qui aimerait donner de la couleur à Bussigny, la couleur des loggias a été traitée avec une teinte différente de celle des façades afin de dynamiser l’ouvrage. La façade des surfaces commerciales est constituée de poteaux/traverses en aluminium thermolaqué et de vitrages répondant aux caractéristiques techniques de chaque locataire. Tous les éléments thermolaqués du projet sont de couleur gris anthracite afin de conforter la modernité de l’ouvrage.

RÉALISATION

La parcelle exiguë, située en milieu urbain, et la présence d’eau souterraine ont exigé des travaux préparatoires importants avec la mise en place de 105 pieux et des terrassements qui ont recouru à des parois de palplanches, des ancrages actifs, des parois gunitées et 35 puits de pompage. Les bâtiments eux-mêmes sont constitués d’une structure porteuse en béton armé qu’il a fallu importer au vu de l’exiguïté du site. L’isolation extérieure répond aux nouvelles normes en matière de protection contre l’incendie : des coupures en isolation incombustible ont été faites à chaque étage sur la périphérie du bâtiment. Des consoles isolantes incombustibles ont d’ailleurs aussi été utilisées pour couper les ponts thermiques. Les bandeaux des loggias ont été préfabriqués en béton. Les fenêtres sont en verre triple.

TECHNIQUE

Du point de vue technique, le chauffage est assuré par une chaudière à gaz à condensation et des panneaux solaires thermiques en complément pour la production d’eau chaude sanitaire. Une ventilation simple flux dans les appartements permet l’aération des pièces, alors qu’une ventilation double flux assure le rafraîchissement dans les arcades commerciales du rez-de-chaussée. En plus, 140 mètres carrés de panneaux photovoltaïques complètent l’apport en énergie électrique. Une installation sprinkler protège le parking.

AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

À l’extérieur, l’aménagement est plutôt minéral pour répondre au vœu de la commune qui souhaite que le côté sud d’accès aux commerces devienne une place de rencontre et d’échanges entre les Bussignolais.

DÉFIS

Dans ce projet, terrain et travaux spéciaux ont imposé de très hautes exigences. Les ingénieurs ont dû réviser le concept des soutènements provisoires à l’avancement des travaux de terrassement. Tout au long du chantier un suivi a été mis en place par géomètre de type « observationnel » pour contrôler la stabilité de l’ouvrage. De plus, le constructeur a appliqué toute la rigueur logistique que nécessite un chantier en centre-ville : l’entreprise a pris des mesures particulières sur le terrain, en plus de ses contrôles usuels. L’ouverture anticipée de la crèche, en août 2019, a conduit à mener les travaux d’achèvement du projet en parallèle avec l’accueil des enfants et a nécessité la mise en place d’accès semi-définitifs propres aux utilisateurs de l’unité d’accueil pour les écoliers. Mais le succès dans le respect de ce planning drastique est aussi source de satisfaction, tout comme la qualité des logements haut de gamme ainsi créés.

POINTS FORTS

Dès que la phase de terrassement – avec toutes ses difficultés – a été achevée, les travaux ont pu reprendre un cours normal et le projet s’est terminé en moins d’une année.  Pour un bâtiment locatif, la qualité des matériaux utilisés pour le projet est de très bon niveau, tant pour le parquet, les carrelages que le revêtement extérieur. Le propriétaire a été attentif de choisir des produits de qualité, répondant ainsi aux souhaits de la Municipalité et aux vœux de la population tels qu’exprimés en 2013 dans une consultation populaire.