Logements

Logements

Moulin de la Palaz, 1302 Vufflens-la-Ville

HISTORIQUE / SITUATION

C’est au Nord-Ouest de Lausanne, dans le Gros-de-Vaud, que se situe la commune de Vufflens-la-Ville. Ce village campagnard accueille quelque 1 295 habitants et se situe idéalement non loin des grands axes routiers. Le projet s’étend sur une parcelle de 5 777 mètres carrés située à l’entrée de la route menant au village, à 300 m de la gare. Ainsi, de par sa dimension, son emplacement et son orientation, le propriétaire y a vu l’opportunité d’aménager ce terrain qui abritait son ancienne grange. Le projet Moulin de la Palaz a ainsi vu le jour offrant au Nord et à l’Ouest une vue dégagée sur les champs et la forêt, tandis qu’au Sud quelques maisons jouxtent celle du propriétaire de la parcelle. Le projet se divise en trois corps de bâtiments. Le premier reprend en partie la volumétrie de la grange existante. Il est constitué principalement de studios destinés à la location pour les étudiants ou des personnes vivant seules et de cinq appartements de plus grandes tailles destinés à des familles. Chaque appartement jouit d’un parking couvert. Les deux autres éléments bâtis regroupent sept villas individuelles contiguës ainsi que 4 appartements, le tout en PPE. Ces deux volumes sont reliés entre eux par un parking couvert commun.

PROJET

Le bâtiment destiné à la location se situe à l’emplacement de l’ancienne grange. L’un des murs est d’ailleurs conservé pour préserver la mémoire du lieu. Sa position le long de la route du Moulin de la Palaz permet d’une part d’être en lien avec la maison du propriétaire, et d’autre part de créer une protection et une intimité pour les villas qui s’ouvrent au Nord-Ouest vers la vue dégagée. Les deux autres éléments bâtis se lisent comme deux bâtiments distincts, organisés autour d’une cour commune située au-dessus du parking collectif.Ce positionnement offre un espace partagé propice à la création d’une identité de voisinage. Des décalages entre les villas viennent casser l’échelle ainsi qu’individualiser chaque villa. De même, les matériaux participent à la cohérence de l’ensemble et à la sensation d’échelle plus humaine, en divisant les façades entre un rez-dechaussée en enduit et des étages en bardage de bois plus chaleureux.

Une des contraintes majeures du projet était de sauvegarder le mur existant de l’ancienne grange et de l’intégrer au projet, sans oublier la mise en place de pieux de soutènement de deux mètres de profondeur par étape d’un mètre afin de stabiliser ce mur existant.

La structure porteuse est, quant à elle, en béton et surmontée d’une charpente en bois. Des triples vitrages viennent compléter la structure extérieure, conférant une qualité de confort tant au niveau phonique que thermique. L’ensemble des logements est chauffé par un système de chauffage à gaz. Des panneaux solaires thermiques servent à chauffer l’eau chaude sanitaire pour l’ensemble du projet et des panneaux photovoltaïques produisent l’électricité consommée par les habitants ou distribuée dans le réseau. À l’intérieur, on retrouve les matériaux classiques tels que parquet et carrelage au sol, crépis et peinture aux murs, mais aussi des matériaux plus nobles tels que verres, marbres ou béton ciré, fruit de la personnalisation des clients. À l’extérieur, plusieurs plantations d’arbres fruitiers donnent de la vie à l’ensemble des éléments bâtis, tout comme la présence d’une haie vive, de plusieurs haies séparatives pour assurer l’intimité des habitants et la mise en place de gazon et divers cheminements. Une place de jeux pour les enfants a également été réalisée, qui renforcera le lien entre les habitants de ce nouveau quartier miniature de Vufflens-la-ville.